Le Kyste Pilonidal

Le Kyste Pilonidal ou Kyste Sacro-Coccygien est une pathologie répandue. Il se forme dans le sillon inter-fessier et plusieurs symptômes permettent d’établir son diagnostic. Les causes exactes de cette maladie sont incertaines et le traitement nécessite une intervention chirurgicale.
Découvrez sur cette page toutes les informations à savoir sur ce Kyste !

Coussin post-opératoire kyste pilonidal

Qu’est-ce qu’un kyste pilonidal ?

Le kyste pilonidal est caractérisé par sa présence dans le bas du dos à environ 5 cm au dessus de l’anus au niveau du sillon inter-fessier. Dans certains cas, une boule (le kyste) peut apparaître sous la peau à cet endroit précis.

Son nom « pilonidal » provient du latin « pilo » qui signifie « poil » et de « nidal » pour « nid » – Nid de poil. Il est aussi communément appelé kyste sacro-coccygien de part sa proximité avec le sacrum et le coccyx.

Bénin, ce kyste ne représente pas de risque majeur pour la santé. Il est une affection très fréquente en occident, touchant principalement les jeunes adultes de sexe masculin. Selon certaines études, l’incidence de ce kyste dans la population Française serait de 1%.

Une personne peut être porteuse d’un kyste pilonidal pendant plusieurs mois voir années sans percevoir de gêne – À l’exception de possibles démangeaisons et sécrétions ponctuelles (pus / sang) au niveau des pertuis ou fossettes saccro-coccygiennes.

Tant que le kyste n’est pas retiré, il peut s’infecter à tout moment. Lors d’une crise inflammatoire aiguë, le kyste devient extrêmement douloureux avec des sécrétions plus importantes au niveau des pertuis. Dans ce cas, seul un traitement d’urgence par incision avec pose d’un drain pour évacuer le pus + prise d’antibiotiques vont pouvoir soulager l’infection. Cette intervention reste cependant provisoire en attendant un retrait chirurgical du kyste.

Même si bénin, ce kyste n’en reste pas moins une affection pénible nécessitant une intervention chirurgicale + une convalescence longue + des soins post-opératoires.

Opérations (environ) ont lieu chaque année en France

%

Des personnes touchées par ce kyste sont des hommes

L'âge moyen des personnes atteintes d'un kyste pilonidal

Coussin post-opératoire kyste pilonidal

Facteurs de risques et causes

Une étude réalisée par le Dr. David Miller et le Pr. Keith Harding travaillant tous deux à la University of Wales College of Medicine de Cardiff (UK), s’est intéressée de près aux causes et facteurs de risques du kyste pilonidal (lire l’étude en Français).

Selon cette étude, la pilosité, le sexe, l’âge et l’origine ethnique sont des facteurs de risque associés à l’apparition d’un kyste pilonidal. Les causes exactes restent encore incertaines. Il semblerait que les hormones, le patrimoine génétique, les poils incarnés ou la pression / friction répétée dans cette zone, jouent un rôle dans la formation du kyste.

D’après l’étude, sur 100 personnes affectées par un kyste pilonidal :

  • 44% avaient des occupations sédentaires (position assise)
  • 38% avaient dans leur famille un parent ayant été sujet au kyste pilonidal
  • 50% étaient atteint d’obésité ou de surpoids
  • 34% avaient connu un traumatisme ou une irritation dans la région sacro-coccygienne

En résumé : Un jeune homme d’origine Caucasienne, à forte pilosité, en surpoids et travaillant en position assise, aura plus de chance que la moyenne d’être affecté par un kyste pilonidal. Ce risque sera même accentué si dans sa famille proche, d’autres personnes ont été touchées par cette pathologie.

Au cours de la seconde guerre mondiale, le kyste pilonidal était surnommé la « maladie du Jeep » car touchant les chauffeurs de ces véhicules – Position assise + Friction importante.

Internet croule d’explication sur les causes et origines du kyste sacro-coccygien. Encore aujourd’hui de nombreux professionnels cherchent à comprendre avec plus de précision les causes de cette affection. Il est normal en tant que patient de vouloir comprendre le « pourquoi du comment » – Cependant, accepter la « maladie » reste la meilleure solution pour aller de l’avant et s’orienter vers la guérison.

Les symptômes du Kyste Pilonidal

Les symptômes indiquant la présence d’un kyste pilonidal sont multiples et tous localisés au niveau du pli inter-fessier. La présence d’un ou de plusieurs symptômes ne justifient en aucun cas la présence d’un kyste. Seul un médecin sera en mesure d’établir un diagnostic.

Gêne chronique

Le kyste pilonidal est généralement caractérisé par la formation d’une boule sous-cutanée (le kyste), détectable au touché. Cette boule et les démangeaisons au niveau des pertuis, peuvent être sources de gêne.

r

Douleur inflammatoire

Lorsque le kyste s’infecte et devient inflammatoire, d’importantes douleurs se font ressentir. Dans cette situation, une intervention avec incision de l’abcès et pose de drain pour évacuer le pus est nécessaire.

[

Formation de Fossettes

L’un des symptômes le plus courant est la formation d’un ou plusieurs pertuis (ou fossettes sacro-coccygienne). Facilement reconnaissables, les pertuis sont de petites cavités par lesquelles s’évacuent les sécrétions (pus / sang).

Sécrétion sang / pus

En phase chronique (kyste non inflammatoire), des sécrétions ponctuelles de sang / pus peuvent avoir lieu au niveau des pertuis. En phase aigüe (inflammation du kyste), ces sécrétions sont plus importantes.

Le diagnostic du Kyste Pilonidal

La pose d’un diagnostic ne peut être réalisé que par un professionnel de santé. Cette affection étant connue et courante, la pose d’un diagnostic et la prise en charge sont rapides. De nombreux praticiens de santé sont en mesures de diagnostiquer cette pathologie :Pose du diagnostic pour le kyste pilonidal ou sacro-coccygien avant traitement

  • Votre médecin traitant
  • Un dermatologue
  • Un chirurgien viscérale
  • Un proctologue

N’oubliez pas que nous avons la chance d’habiter un pays avec une prise en charge médicale efficace et quasi-gratuite.

Les traitements du Kyste Pilonidal

Coussin post-opératoire kyste pilonidal

Note et commentaires

Kyste Pilonidal
Note : 4.8 - Votes : 17

36 Commentaires

  1. Sysy23

    Diagnostique en Juillet… Je vais me faire opéré en septembre :'( ! Mais je n’ai pas de gene juste le pertuis…

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Bon courage ! 🙂

      Répondre
  2. Adeline

    MERCi pour le partage de votre expérience.
    En ce qui me concerne j’ai eu une première inflammation l’an dernier mais l’opération avait été annulé en raison de l’annonce de ma grossesse. S’en est suivi 2 incisions pendant ma grossesse.
    J’ai été opéré ce lundi 28 août 2017 et depuis je m’interroge énormément sur l’ampleur de la plaie, la durée des soins, gestion de la douleur, le moral, etc… alors merci pour votre partage.

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Bonjour Adeline,
      Merci pour ce retour, j’apprécie 🙂 !
      J’espère que les informations du site et les quelques conseils partagés ici vous seront utiles.
      Bonne cicatrisation !

      Répondre
  3. nicolas

    bonjour

    il y a une semaine j’ai eu mal et j’ai senti une boule au niveau de la raie en haut , j’ai attendu le vendredi pour consulter je suis sous antibiotiques jusqu’à jeudi mais hier j’ai eu un genre d’œdème, j’étais gonflée autour du sacrum
    ce matin un peu dégonflé mais inquiète la douleur est forte
    mon médecin m’a dit d’attendre mais je crains devoir passer devant le chirurgien
    je prends un truc à base d’opium et paracétamol et antibiotiques pyostacine mais rien y fait depuis vendredi soir donc je prends spedifen en plus
    je mets de l’aloe vera aussi
    vous en pensez quoi?

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Bonjour Nicolas,

      Je ne pense pas que vous puissiez trouver des réponses à vos questions sur Internet. Un professionnel de santé sera la seule personne en mesure de vous aider et de poser un diagnostic.

      Si vous n’êtes pas satisfait de la prise en charge de votre médecin, n’hésitez pas à consulter une autre personne ou d’aller à l’hôpital.

      Bon courage et bon rétablissement.

      Répondre
    • Sonia

      T’es rester combien de temp comme sa

      Répondre
  4. Dam

    Bonjour, j’ai 22ans et je doit me faire opérer d’un kyste pilonidal assez rapidement d’après mon médecin généraliste. Le soucis c’est que je signe un contrat de travail dans 15j et ce contrat est la chance de ma vie. Le métier que je rêve de faire depuis gamins j’ai bossé dur et je ne veux pas rater cette chance . Est ce que l’opération peut attendre aussi longtemps ou dois-je allez me faire opérer au plus vite?
    Merci pour vos réponses.
    Et merci pour l’article

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Bonjour Dam,

      Je ne suis pas médecin et ne peux vous donner un avis médical. Dans certains cas, des personnes peuvent vivre des mois (voir années) avec un kyste pilonidal. Tant qu’il ne s’infecte pas, tout va bien…

      Si j’étais à votre place : J’expliquerais au médecin et à mon chirurgien la situation afin de trouver un « terrain d’entente » afin de concilier santé et vie pro… Il doit être possible d’attendre quelques semaines avant de se faire opérer.

      Dans tous les cas, l’opération est un passage obligé. Bonne chance pour la suite.

      Répondre
    • PAGES

      Renseigne – toi sur le traitement chirurgical par Laser, il est nouveau en France, non douloureux et surtout très rapide, 2 jours d’I.T. seulement.

      Répondre
  5. Béquin

    Bonjour , jeudi prochain je me fais opérer pour la deuxième fois d’un kist pilonidal. Ce qui est douloureux ce sont les mèches , et cest long . C’est contraignant et gênant , mais bon, cest la vie . Bon courage à tous si c’est aussi votre cas.

    Répondre
  6. chris

    bonjour
    kyste incisé il y a 30 ans presque jour pour jour. Il a refait parler de lui en juillet opérée le 12 septembre. j ai eu 3 points que l on m a enlevé le 25 septembre. la plaie est cicatrisée. tout c est donc bien passé pour moi.
    je vous souhaite à tous bon courage

    Répondre
    • Karine

      Pareil le premier en septembre 1999 2 ieme en mai 2000 et la il y a une semaine récidive j ai été opéré jeudi mèche très douloureux j espère que la guérison va se faire vite

      Répondre
  7. PAGES

    Avez- vous entendu parler du traitement chirurgical par Laser ?
    Il parait que c’est nouveau en France, sans douleur, très rapide (2 jours d’I. T. seulement) mais pas de recul!

    Répondre
  8. Ama

    Bonjour tout le monde. J’ai un kyste pilonidal depuis 3 jours et suis sous antibio depuis hier midi. Mon médecin généraliste m’a fait un courrier pr un chirurgien. Il m’a dit que la plaie resterait ouverte… J’ai vu sur internet que la cicatrisation se faisait entre 4 et 6 semaines. L’après opération me fait un peur… Je ne suis pas douilette pourtant. Est ce que certains d’entres vous peuvent me raconter leur expérience similaire ?
    Merci d’avance

    Répondre
    • Anthony

      Bonjour votre médecin vous mettra des mèche tout les jours pendant 5 a 8 semaine le temps que la cicatrisation se fasse!

      Répondre
  9. Jean

    Bonjour , j’ai aussi une boule au niveau du sillon inter-fessier , je pense bel et bien que c’est un kyste . Mais je n’ai aucune douleur , sui-je obligé de me faire opérer ou est-ce que je peux le gardé jus qu’as la fin de mes jours ?

    Répondre
  10. Helies jean louis

    J’ai été opéré en mai 2016 et à ce jour donc 1 an et demi après l’opération je constate qu’il y a une boule,à la fesse ,,après l’opération de mai 2016 je sentais une petite douleure ,mon chirurgien me disait que les chaires se resserré ça n’empêche pas maintenant que cette douleure est omniprésente,j’ai consulté mon médecin qui m’a dit que sûrement falait opéré,en attendant je suis sous antibiotique et doit faire une échographie de la fesse droite.voila le topo j’ai quand même eu un arrêt de travail de 2 mois après la première opération

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Bon courage pour la suite!

      Répondre
  11. Kat

    Bonsoir à tous nous sommes des BDR et boys arrivons apres 10h de route à WIGNHIES pour faire operer notre fille au laser grace au conseil et au recit d un internaute qui se reconnaitra et qui a un blog genial.
    Je le remercie encore de son aide et je publierai la suite de notre aventure afin d eviter peut etre à d’autres l option charcutage de l operation traditionnelle

    Répondre
    • Patricia Saint-Laurent

      J’aimerais avoir des informations a ce sujet.Mon fils doit avoir un opération et il a débuté un nouveau travail.c’est pas génial,,,

      Répondre
  12. Marie

    Bonjour, (attention au long récit lol)
    Je me suis faite opérer de ce kyste le 7 août et je suis encore en arrêt donc cela fait depuis plus de 4 mois…
    Petit conseil pour l’après opération avec vos infirmiers faite très bien attention que ceux ci ne laisse pas votre peau se refermer si la chaire à l’intérieur du trous ne c’est pas intégralement reconstitué.
    Ainsi qu’il faut que tout les 2-3 jours il gratte la chaire afin de la faire saigner pour stimuler la cicatrisation…
    Mes infirmier ne le font pas et donc m’a peau se reouvre tout les 10 A 15 jours..
    Il y a quelques jours mon chirurgien à du me reouvrir toute la plaie car un tunnel c’était former dut à tout sa… donc je suis repartie pour minimum 2 mois…
    Voilà mon expérience fasse à ce kyste pilonidale.
    Bonne journée à tous.

    Répondre
  13. alexis

    je souffre de cadepuis deux ans. je ne veuxpas me faire operer, financierement je ne peux arreter de travailler. jai 2 phases aigue par an.
    aujourdhui jai decide daller me faire operer jai peur

    Répondre
  14. V

    Bonjour, le 31 octobre 2017 je me suis fais opéré d’un abcès juste au dessus de l’anus. Sinus pilonidale infecté trou ouvert de 4.5 cm de profondeur 4 et 4 largueur et hauteur.
    J’avais trop attendu, pressé et infecté odeur et tout. Opération réussi infirmière 2 fois par jour pendant 2 mois, guérison entière et bonne cicatrisation.

    Depuis lundi dernier la meme chose mais cette fois ci au sillon de fesse. Je suis allée d’urgence l’hôpital connaissant la chose. Le chirurgien ne voulant pas m’opéré car la plaque dur est bcp trop grande ne veux pas prendre le risque. Il me dit qu’il n’y pas encore de poche infecté.
    La douleur monte maintenant et cela deviens insupportable, je ne sais plus comment dormir et m’asseoir, mais m’a seulement donné des antibiotique pour faire diminue la plaque afin d’avoir une opération moins lourde.
    car oui si il m’opère maintenant le trou sera profond et très large bien plus que le premier.
    Je suis en panique total non pour le traitement car au final on dépends des infirmières mais on a surtout plus mal. Mais j’ai 36 ans, et j’ai peur, la j’avais une pause de 1 mois. J’aurais cela toute ma vie, Est-ce que les antibiotique vont faire diminuer ce sinus… J’en ai juste pleins le « cul » et c’est le cas de le dire… Je reste positif quand à l’effet des antibohtique mais e doute fort… J’ai toujours plus de douleur et cela devrais etre dans le sens contraire non !?
    Et pas de perte ou d’odeur, donc pas infecté, mais pourquoi autant de douleur.

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Bonjour, merci pour ce témoignage. Je vous invite à consulter votre médecin / chirurgien qui sera la personne la plus compétente pour réponde à vos questions. Bon courage à vous.

      Répondre
      • Ann

        Bonjour V,

        Je suis à peu près dans le même cas et terriblement d’accord avec vous concernant la situation.
        Je vous témoigne toute ma compassion, vous n’êtes pas seul. J’ai 22 ans et un projet de déménagement à l’étranger qui risque de tomber à l’eau à cause de ce problème.

        J’espère que vous avez eu les réponses à vos questions et que j’aurai également les miennes.
        Bon courage.

        Répondre
  15. Anita

    Bonjour. Je voulais vous partager mon expérience, car lorsque c’était mon tour je n’ai fait que lire sur les forums…
    Douleur un vendredi soir, en faisait des abdos, légère mais anormale. Je ne suis pas très médecin, j’attends vraiment les cas de force majeure, les médicaments ne sont pas automatiques pour moi. Samedi matin, grosse douleur, direction le généraliste, le verdict tombe, quelques antibio, je ne voulais pas être opérée et perdre mon travail. Toute la nuit du dimanche en pleurs, pire que mes deux accouchements, juste horrible. Debout, assise, allongée, aucune position, douleur atroce et non stop. Le lundi, je pars en ambulance, et je suis opérée dans la foulée. Le chirurgien me dit « dans 1 semaine vous pourrez retravailler sans problème ». La blague du siècle. J’ai autant souffert la semaine qui a suivi. J’ai pu « remarcher » plus ou moins avec un minimum de douleurs un mois après. Les soins ont duré trois mois, tous les jours… c’était en septembre, aujourd’hui, la cicatrisation n’est pas totalement, toujours du « pue », même si le trou en lui même est quasi invisible. La douleur que j’ai pu connaître n’est plus la, cependant, après plusieurs heures assise, ou suite à un long bain (la position dans le bain, classique) me font ressentir une vive douleur lorsque je me lève… j’imagine que celle-ci sera à vie…
    Je ne connaissais pas, maintenant je connais très bien, et je ne le souhaite à personne. Si vous avez la chance de ne pas en souffrir, faites-vous opérer avant que cela soit le cas…
    Bon courage à tous 😉

    Répondre
    • Lea

      Moi sa fait 1 mois que je me suis fait opéré et franchement j’en n’est vraiment mare ! Combien de temps d’arrêt maladie avez vous eu ?

      Répondre
  16. Léa-54

    Bonjours je me suis fait opérer d’un kyste pionidale le 25 janvier , il met encore impossible de m’assoir , l’ouverture de la cicatrice 12cm de long 5 de profond la cicatrisation se compte en millimètre seulement je perd patience ! Pourriez vous me dire en combien de temps vos plaît se sont t’il Refermer ? Et combien de temps d’arrêt maladie ? Merci 😊

    Répondre
    • ptislip

      bonjour a tous ! pareil kyste pilonidal en haut des fesses opéré le 11 décembre 2017. aujourd’hui je suis toujours en arrèt maladie ……je dois reprendre dans 2 jours mais toujours pas cicatrissé a fond , et mon boulot nécessite beaucoup d’efforts a porter, etre baissé et conduire !!certe ce fut un gros kyste pilo mais la vraiment j’en ai plein les bottes ! je souhaite beaucoup de courage a ceux qui vivent ca .. je n’ai pas bcp souffert mais quel galère ce truc …

      Répondre
  17. Rose

    Bonjour à tous, j’ai cette saloperie de kyste depuis mes 15 ans et j’en ai 26. La première fois qu’il s’est inflamer et à percé j’avais 20 ans. J’ai voulu me faire opérée mais j’ai une véritable phobie des anesthésie générale et des maladies nosocomiales. En me renseignant sur l’opération j’ai vue que la plaie pouvait être énorme suivi de mèches, guérison très longues bref j’ai flipper et j’ai tout annuler. La première fois qu’il a percé donc il a mit 8 mois à cicatriser c’était très long mais bon vous savez ce que c’est on ne peux plus s’assoir comme on veut, pas dormir sur le dos porter je pantalon trop serrer bref la galère au quotidien. Il s’enflamme régulièrement surtout l’été à cause de la chaleur je pense. Pour la cicatrisation je m’aide grâce à Des cataplasmes d’argile verte, ça calme la douleur, aide à le vider et surtout à cicatriser ! Pour la douleur, l’été derniers j’ai déguster au point que je pouvais à peine marcher pourtant je suis résistante à la douleur mais là c’était trop Mon médecin m’a prescrit un antidouleur miracle c’était du ketoprophene mais attention car c’est fort et la durée est limitée avec ça j’ai une crème antibiotique acide fusidique qui pareille ne peut pas être appliqué plus de 12 jours. Donc quand min kyste perce suivant la douleur je prend donc un ketoprophene, je met de l’acide fusidique durant quelques jours puis je fait des cataplasmes d’argile verte et je fini avec de la crème cycalphate de avene acheter en pharmacie pour finir de cicatriser vers la fin je le laisse un peu sans crème histoire que la plaie sèche et ne soit pas constamment tartiner de crème et une fous que c’est bien cicatrise je continue les cataplasmes d’argile quelques temps. Avec ça si je ne reste pas assise dessus longtemps ou tout autre chose qui peuvent inflammer cette saleté je suis tranquille pour plusieurs mois ! Pour les filles, je ne sais pas si ça vous le fait aussi mais j’ai remarqué que l’arrivée des règles sont aussi un facteur inflammatoire du kyste enfin en tout cas moi ça me le fait. J’ai donc décider de ne pas me faire opérée car je ne veut pas me faire charcuter avec tout les risques que cela comporte sans parler que parfois le kyste peu revenir ou un autre se former en claire si un jour je fini à l’hôpital à cause de ce kyste ce sera que je n’aurais pas eu le choix en attendant je choisi de vivre avec malgré les contraintes en espérant qu’il finisse par me foutre la paix quelques années 🙂 je vous souhaite tous bon courage et tie Mon chapeau à ceux qui passent le cape de l’opération mais si vous avez trop peur et que vous avez la possibilité de supporté de vivre avec car votre kyste n’est pas trop grave c’est possible à condition de serrer les dents de temps en temps. La vie n’est pas simple il faut pauser le pour et le contre et ainsi faire vôtre propre choix. Dans tout les cas je compatis et vous souhaite à tous et toutes bon courage.

    Répondre
  18. Anne-Sophie

    Hola amigos !

    Je ne suis pas « un jeune homme d’origine Caucasienne, à forte pilosité, en surpoids et travaillant en position assise » mais « une jeune fille d’origine Caucasienne, à pilosité modérée (enfin je fais ce que je peux), en poids tout à fait normal (malgré ce que dit ma mère), travaillant (quand je fais pas semblant) en position assise ».

    Il y a 7 ans, j’avais 18 ans, je me suis fait enlever mon kyste pilodinal. Vraiment ça s’est très bien passé : aucune sécrétion de pus, entre le moment où j’ai constaté une boule (et la douleur) et le moment où j’ai été opérée il ne s’est passé qu’une semaine. Donc ensuite les soins classiques pendant 2 ou 4 semaines, je sais même plus, les mèches, le grattage de plaie etc. Donc vraiment tout nickel.

    Sauf que, depuis 4 ans environ, de temps en temps je sens de nouveau une boule au niveau de mon sillon, et comme un bonheur n’arrive jamais seul, c’est assez douloureux. Mais c’est une boule de 4 cm de diamètre, bien lisse, aucun suintement et la plupart du temps au bout d’une dizaine de jours elle disparaît.

    Est-ce déjà arrivé à quelqu’un ? Ou suis-je la seule chanceuse ? Et surtout : est-ce que c’est maintenant qu’il faut de nouveau se faire opérer (enfin si c’est une opération tous les 8 ans ça va vite être gonflant) ou est-ce qu’il vaut mieux attendre une crise au point de ne plus pouvoir s’asseoir ?

    Merci de m’avoir lue (dans le cas contraire vous ne savez pas ce que vous ratez) et merci pour vos potentielles réponses. Bon courage à tous !

    PS : ce site est mon nouveau site préféré !

    Répondre
    • Claude

      Cc
      Opération au laser sur Paris

      Répondre

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coussin post-opératoire kyste pilonidal
Coussin post-opératoire kyste pilonidal