FAQ - Kyste Pilonidal

Coussin post-opératoire kyste pilonidal

Pourquoi moi ?

Même si les causes exactes du kyste sacro-coccygien font encore débat (voir étude M&H), de nombreux facteurs favorables au développement du kyste sacro-coccygien ont été identifiés – voir cette page.

Se focaliser sur la question du « pourquoi moi ? » n’est pas une bonne solution. Si aujourd’hui kyste vous avez, il est important de l’accepter pour avancer et aller vers la guérison.

N’oubliez pas que cette pathologie, même si très ennuyante, n’en reste pas moins bénigne. Être atteint d’un kyste pilonidal (qui plus est, en France) n’est pas si grave au regard d’autres maladies.

Les femmes sont-elles aussi touchées ?

Tout le monde peut être sujet à un kyste pilonidal.

Le kyste pilonidal est aussi une cause de maladie chez les femmesLes femmes représentent seulement un quart des personnes touchées par cette pathologie. Les hommes de part leur pilosité et d’autres facteurs extérieurs, ont plus de risque d’être touchés.

Femme ou Homme, le traitement et les soins sont les mêmes.

Témoignages de femmes : Vidéo 1Vidéo 2 – PouletteBlog

C’est grave docteur ?

Le kyste pilonidal est une affection bénigne touchant plusieurs milliers de personnes chaque année en France.

À l’exception de fortes douleurs en phase aigüe (kyste inflammé), celui-ci reste inoffensif et ne peut être source d’une maladie plus grave (cancer, tumeur…).

Le principal problème de ce kyste est l’obligation de passer par une opération chirurgicale pour s’en débarrasser.

Comment diagnostiquer le kyste ?

Le diagnostic du kyste pilonidal au niveau du sillon inter-fessier est réalisé par un professionnel de santé. Dans un premier temps, parlez-en à votre médecin traitant.

Cette affection touchant des milliers de personnes chaque année, tous les médecins sont formés et compétents pour reconnaitre et déceler ce genre de pathologie.

Vous pouvez également vous tourner vers un chirurgien viscérale, un proctologue ou un dermatologue pour le diagnostic de ce kyste.

Peut-on vivre avec un Kyste Pilonidal ?

Dans sa phase chronique, le kyste pilonidal est indolore et ne présente que peu de gêne. Certaines personnes vivent des années avec un kyste (diagnostiqué ou non).

Il est cependant important de rappeler que l’infection du kyste peut survenir à tout moment. Le kyste devient alors très douloureux et une procédure d’urgence afin de drainer le pus et soulager l’abcès doit être réalisée.

De nombreuses personnes préfèrent pour des raisons professionnelles ou encore par peur de l’opération, retarder le plus possible l’opération. Cela peut au final se révéler contre productif…

Pour ce genre d’affection, l’opération est inévitable… alors pourquoi attendre ?

Mon kyste s’est infecté… Que faire ?

Lorsque l’évacuation des sécrétions du kyste ne se fait pas, les risques d’infections augmentent. Un abcès peut se former, créant une inflammation du kyste qui devient chaud et douloureux.

Dans ce cas, il est indispensable de se rendre en urgence chez son médecin traitant, son chirurgien viscérale ou à l’hôpital. Seule une intervention avec anesthésie locale pourra permettre de stopper l’infection et calmer la douleur.

Lors d’une infection, les tissus étant inflammatoires, le kyste ne peut être retiré dans son intégralité. L’opération de retrait ne pourra se faire que quelques semaines après la fin de cette phase inflammatoire.

Quels sont les traitements possibles ?

L’opération est le seul traitement possible pour soigner un kyste pilonidal. Il existe plusieurs modes opératoires – En savoir plus ici.

Les traitements du kyste pilonidal sans opération n’existent pas.

Traitement antiobiotique pour une kyste pilonidal infectéLorsque le kyste est inflammé (voir ci-dessous), un traitement antibiotique est souvent prescrit. Cependant, ce traitement antibiotique ne permet pas de résoudre le problème définitivement.

De la même manière, les remèdes naturels et autres traitements homéopathiques ne permettent pas de guérir le kyste sacro-coccygien. Ils peuvent cependant soulager la douleur et améliorer la cicatrisation de la plaie après l’opération.

Ai-je une récidive du kyste ?

La récidive… ce mot fait peur !

Un seul moyen de savoir : consultez votre chirurgien, votre médecin ou tout autre professionnel de santé qui vous accompagne dans le traitement de votre kyste.

CONSEIL : Ne perdez pas de temps sur internet et les forums de discussion. Cela n’est que chronophage et anxiogène.

J’ai eu des récidives… Que faire ?

En naviguant sur internet, j’ai découvert de nombreux témoignages de personnes ayant connues récidives sur récidives. Je ne peux que compatir et vous apporter mon soutien.

Mon conseil dans le cas d’un kyste « multi-récidiviste » serait de consulter l’avis de plusieurs chirurgiens spécialistes et reconnus pour leur expertise.

La dimension psychologique du kyste pilonidal est très importante. Entourez vous de personnes de confiance (famille, amis) pour parler et échanger. Se faire accompagner psychologiquement par un professionnel peut être d’une grande aide.

J’ai honte d’en parler à mes amis…

Parler de ses problèmes de santé (au niveau des fesses) lorsque l’on est jeune n’est pas évident. Il est important de rappeler que le kyste pilonidal n’est en aucun cas lié à une mauvaise hygiène.

Pour ma part, tourner en dérision mon opération en rigolant avec mes amis de mon nouveau trou, aura été d’une grande aide.

Note et commentaires

FAQ Kyste
Note : 5 - Votes : 2

6 Commentaires

  1. Noellie

    Pourquoi est-ce que mon médecin m’a prescrit des antibiotiques alors? Je ne comprend pas je souffre et je les prend depuis samedi pm et rien n’a changé même que je trouve que le kyste a augmenté et il est devenu mauve et rouge… Est-ce normal? 🙁

    Répondre
    • Samiie

      Moi aussi c’est exactement pareil. Je souffre énormément c’est horrible 😢 . Il m’a prescrit 8 jours dantibio et cela fait 3 jours ça ne va qu’en sempirant

      Répondre
    • Aurélie famille

      Bonjour je suis sous antibiotique depuis 6 jour le volume à augmenter la douleur et une atroce douleur je ne dors plus j’ai était au urgence ils mon dit m’était héxomedine chose que j’ai faite toute la nuit sa vas a peine mieux vendredi rendez-vous avec le chirurgien mais à se stade je pense que les antibiotiques n’aide pas avez vois était opéré ???

      Répondre
  2. Pfeiffer

    Bonjour à tous.
    Moi ça fait 5 mois que ça dure…et personne ne fait rien…j’ai un « trou » en permanence car dès qu’il se referme il perce de nouveau et se creuse. Je suis dépitée…
    J’ai déjà été opérée en 2012 maos cette fois ci on me laisse comme ça…et j’ai une douleur au coccux qui m’empêche de m’asseoir et m’allonger sur le dos…

    Répondre
  3. Alice

    j’ai été opérée il y a 1 an et 5 mois (en mars 2017) et depuis de temps en temps un petit trou réapparaît de temps en temps, puis se referme seul. Il est propre mais ne sent pas très bon…
    Je voulais savoir, est ce une récidive ?

    Répondre
    • Kyste Pilonidal

      Seul un professionnel de santé pourra répondre à cette question.
      Cdt.

      Répondre

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Partages
Partagez
+1
Tweetez